vendredi 6 octobre 2017

Street art à Lons

A l'initiative de l'Association pour la promotion de l'art contemporain (ARCO), la Ville de Lons-le-Saunier a permis à Don Matéo, street artiste lyonnais et jurassien d'origine, de créer un mur dans l'impasse Pasteur, à proximité de la Médithèque-cinéma des Cordeliers. Nous l'avons présenter ce mercredi 4 octobre :

La réalisation de l'oeuvre a été suivi, durant sa création, par de nombreux Lédoniens très curieux du travail de l'artiste.

Une opération à renouveler selon l'avis général !

mercredi 27 septembre 2017

Rencontres du Centre européen d'études bourguignonnes

J'ai eu le très grand honneur d'accueillir les participants aux 58e Rencontres du Centre européen d'études bourguignonnes (CEEB). Venus de toute l'Europe et même des Etats-Unis, les participants ont pu assister à une vingtaine de contributions sur le thème de cette année : "Autour des Chalon et de la noblesse en pays bourguignons (XIVe-XVIe siècles)". 


Sous la houlette de Paul Delsalle, professeur d'histoire moderne à l'Université de Besançon, les rencontres ont eu lieu à Lons-le-Saunier dans la salle de l'ancien tribunal sis en l'Hôtel d'honneur de la Ville. Les participants ont aussi fait une visite guidée des églises de la ville par Dominique Brunet avant de partir le samedi à Arlay et le dimanche à Nozeroy. 

J'ai également remis la médaille de la Ville de Lons-le-Saunier à Son Altesse Sérénissime le Duc Léopold d'Arenberg, président du CEEB. 


jeudi 7 septembre 2017

Présentation de la rentrée culturelle

En ce mardi 5 septembre, j'ai réuni tous les opérateurs culturels de la Ville pour qu'ils puissent, ensemble, présenter à la presse leur programme en cette rentrée culturelle. Ce fut un beau moment dans un lieu magique, le foyer du théâtre. 

"Quantité, qualité, variété : c’est le triptyque de cette rentrée culturelle à Lons. De tout, pour tous, partout. Peu de ville en France de moins de 20 000 habitants (et une agglomération de 35 000 habitants) peuvent se prévaloir d’une telle richesse culturelle. Les établissements, soutenus par ECLA (4C, Conservatoire et Théâtre) ou par la Ville (Musée, Bœuf sur le toit, Ellipse), savent trouver de judicieux partenariats avec des associations culturelles nombreuses et dynamiques. Ce bouillonnement est une chance pour tous. A chacun d’aller y trouver son miel… "

Le programme complet est disponible ici : http://www.lonslesaunier.fr/wp-content/uploads/2017/09/DP-saison-culturelle-web.pdf 

 Le Progrès, 7 septembre 2017

lundi 5 juin 2017

Rendez-vous aux jardins

C'est la deuxième édition à Lons-le-Saunier de cette belle manifestation du Ministère de la culture que j'avais tenue, l'an dernier déjà, à organiser dans notre ville.
Avec une météo plus clémente, le programme, conçue par Christine Combe, chargée de mission à la ville, a tenu toutes ses promesses.


  
Le Progrès, 31 mai 2017

dimanche 14 mai 2017

Résidence d'artistes au Boeuf

A l'initiative de Benoit Chevrier, directeur de la communication de la Ville et au soutien conjoint des adjoints à l'animation et à la culture, la ville a bénéficié de la résidence de quatre musiciens du groupe "Son del Salon". Leur musique cubaine a résonné dans la grande salle du Boeuf sur le toit pendant leur résidence de deux semaines au cours desquelles ils ont animé des stages de danse salsa avec l'association Lédorock et de percussions avec Bat macadam.
Le concert final de restitution a enchanté le public. Un galop d'essai réussi pour le groupe et une belle réalisation de la Ville. A renouveler !

 La ville aux couleurs de l'événement

 Conférence de presse avec Jacques Pélissard

 Les répétitions...
...puis le concert !

dimanche 30 avril 2017

Mémoire en témoignage

A l'occasion de la Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation, l'Association pour la Mémoire de la Résistance jurassienne (AMRJ) a aidé des élèves du collège Aristide-Briand de Lons-le-Saunier à monter un documentaire reprenant les témoignages de neuf jurassiens rescapés des camps de concentration nazis. Grâce au soutien de la Ville et d'ECLA, leur film a été diffusé aux 4C.

 Affiche du documentaire
 
Conférence de presse avec les membres de l'AMRJ

dimanche 23 avril 2017

Conférence pour la SEJ

J'étais l'invité de la Société d'émulation du Jura (SEJ) ce samedi 22 avril. Ma communication avait pour titre "La statuaire de Xavier Bichat. Concurrence de mémoire entre l’Ain et le Jura (1824-1903)"et elle avait lieu à Thoirette, commune natale de Xavier Bichat. Publication à suivre...

Statue de Xavier Bichat dans la cour de l'Hôtel-Dieu de Lons-le-Saunier (1839-1941)

dimanche 16 avril 2017

Rencontre avec Anne Nivat aux 4C

J'ai eu la chance de rencontrer Anne Nivat, auteur et grand reporter (lauréate en 2000 du prix Albert Londres pour son reportage en Tchétchénie, Chienne de Guerre) et de présenter son dernier livre dont un chapitre est consacré à Lons-le-Saunier sous l'angle de l'insécurité.
Un échange riche qui m'a replongé dans Recherche le peuple désespérément écrit en 2009 avec mon complice Gaël Brustier. 8 ans déjà mais l'analyse tient la durée.



dimanche 19 février 2017

vendredi 20 janvier 2017

Vice-président d'ECLA chargé des affaires culturelles

C'est une très grande fierté et un honneur de me voir confier par mes collègues du Conseil communautaire, sur proposition de son nouveau président, Patrick Elvézi, cette charge qui me permet d'avoir une grande latitude d'action dans le domaine culturel entre la ville de Lons-le-Saunier et son agglomération.

Le Progrès, 18 janvier 2017

mardi 20 décembre 2016

Subventions aux associations culturelles de Lons

Hier soir a eu lieu le vote du budget 2017 dans lequel figure le vote des subventions aux associations culturelles. Après travail en groupe de travail, le Conseil municipal a validé le détail suivant qui suit 3 axes :

Le premier axe est de valoriser l’activité des associations (subventions exceptionnelles) et pas seulement leur fonctionnement (sauf salles municipales mises à disposition par la Ville pour certaines associations). 

Le second axe est de viser la diversité des propositions culturelles : 
- 28 associations soutenues en 2014, 33 en 2017 
- Plus pour les arts plastiques, la diversité des propositions théâtres et musicales, l’aventure… 

Le troisième axe est le soutien accru aux propositions nouvelles et événementielles
- Rendez-vous de l’aventure, 2ème édition (16-19 mars 2017) 
- Festival « Latin’Lons » (7-12 mai) 
- Concert d’ouverture du festival de musique baroque du Jura (10 juin 2017) 
- Exposition du collectif Photo Mathe (septembre 2017) 
- Festival des studios de répétition 
- Événement street art 

Ces choix impliquent un certain rééquilibrage entre associations puisque les inscriptions budgétaires ont des niveaux constants même si les subventions sont en légère hausse, ce qui est notable.





mercredi 26 octobre 2016

Contribution aux Travaux de la SEJ

MAURICE JOLY (1829-1878) 
UN POLÉMISTE DU MILIEU DU XIXe SIÈCLE 

Voici l'avant-propos de mon article paru ce mois-ci dans la dernière livraison des Travaux 2015 de la Société d'émulation du Jura : 

Maurice Joly est entré dans l’Histoire le 16 août 1921. Ce jour-là, dans le Times de Londres, le correspondant du journal à Constantinople publie le premier de trois articles qui établissent pour la première fois le lien entre Les Protocoles des Sages de Sion, devenu un succès de librairie depuis sa publication en 1905, et le Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu, né de la plume d’un obscur avocat français mort en 1878, Maurice Joly. Près de 30 ans après sa mort, son plus célèbre opuscule a en effet été démarqué par les agents de l’Okhrana, la police politique secrète du Tsar, pour servir à l’écriture du plus célèbre faux de l’Histoire. Maurice Joly acquiert post mortem ce dont il a rêvé toute sa vie : la reconnaissance publique. 
Cette contribution constitue donc une enquête sur ce Lédonien méconnu qui fut d’ailleurs, en son temps, membre de la Société d’émulation du Jura. Il s’agira d’une première pierre à l’édifice d’une biographie encore à écrire. Resteront hors du champ de cette étude ses relations avec son département natal du Jura, sa carrière professionnelle de fonctionnaire à Paris ainsi que sa carrière littéraire. 

La totalité est à lire dans le volume en vente dans toutes les bonnes librairies lédoniennes :

dimanche 16 octobre 2016

La fête de la science

Organisée pour la première depuis 2004 à Lons-le-Saunier, le programme de cette Fête de la science, manifestation nationale organisée par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche est riche de plusieurs événements organisés par le Musée de Lons en partenariat avec la Maison commune, le Centre jurassien du patrimoine (CJP) et les 4C : 
- exposition de sciences naturelles (paléontologie), 
- ateliers à destination des scolaires réalisés par le CJP autour du thème des fossiles et des traces de dinosaures, 
- conférences scolaire et tout public de Jean-Michel Mazin, directeur de recherche émérite au CNRS. 
- atelier « lecture » à la Médiathèque des Cordeliers animé par l’association Lire et faire lire, 
- ateliers pour le périscolaire à la Maison commune réalisés par le CJP.

Cette manifestation permet de compléter l’offre culturelle dans notre ville en mettant en avant la culture scientifique, portée depuis près de deux siècles par le département « sciences naturelles » du Musée. Cette fête de la science met aussi en avant le partenariat, voulu par la Ville, entre le Musée et la Maison commune : culture pour tous avec la participation des habitants de la Marjorie, culture par tous avec les ateliers proposés par le CJP ; ce sera la fête de la science et en particulier celle des dinosaures.

Le programme est disponible sur le site de la Ville de Lons-le-Saunier.


Présentation avec Jean-Luc Mordefroid, directeur des Musées Lons, Stéphane Billaudel, président de la Maison commune, Sylvie Deschamps, coordinatrice de la manifestation, et Pascale Dumetz du CJP.

 Le Progrès, 8 octobre 2016


 Hebdo 39, 10 octobre 2016

jeudi 22 septembre 2016

Les Journées du patrimoine 2016

Patrimoine et citoyenneté : notre histoire, notre avenir 

En cette période où l’esprit civique est plus que jamais appelé à se manifester, il importe de rappeler que le patrimoine est à la fois un symbole de la citoyenneté française et un lieu où elle peut trouver à s’exercer et à se renforcer. La pleine appropriation du patrimoine renforce le lien social. 
 En cette année 2016, nous y participons en célébrant « la Marseillaise », pièce maitresse de notre patrimoine immatériel et presque sensoriel ; nous le faisons aussi lors de ces « Journées européennes du patrimoine » qui nous permettront de découvrir ou redécouvrir certains bâtiments emblématiques de notre agglomération. 
 A Lons-le-Saunier, l’église des Cordeliers a bénéficié pendant plus d’un an d’une rénovation extérieure magnifique, du chevet au parvis. Désormais, on verra mieux sur cet édifice religieux la trace de l’histoire avec la mention « Liberté-Egalité-Fraternité » inscrite lors de la Révolution. Un condensé du thème de cette édition en quelque sorte… 
 Ce week-end sera aussi l’occasion de renforcer les liens culturels de notre agglomération, notre « petite République », puisque 14 communes membres d’ECLA ouvrent au public leur richesse patrimoniale. 
Bonne visite à tous ! 

Jacques PELISSARD, Député-maire de Lons-le-Saunier, Président d’Espace Communautaire Lons Agglomération 
Jean-Philippe HUELIN, Maire-adjoint de Lons-le-Saunier chargé des politiques culturelles 

Le dépliant de la manifestation est téléchargeable sur le site de la Ville de Lons-le-Saunier.



 Magazine Hebdo 39, septembre 2016

Conférence de presse avec Jean-Luc Mordefroid, directeur des musées de Lons, 6 septembre 2016

 Le Progrès, 12 septembre 2016

 Le Pays de Lons, 12 septembre 2016

vendredi 17 juin 2016

Préface au catalogue de l'exposition

Klemczynski, le Jura et Lons-le-Saunier, une fidélité par-delà le temps

« Je fais un peu corps avec ce pays qui est le mien. Et j’avoue que j’ai un choc dans le Jura, parce que le Jura est très varié. » Ce sont les propres mots de Pierre Klemczynski lors d’un de ses nombreux passages dans le Jura. Ce peintre né à Saint-Claude et qui habita quelques années à Saint-Didier puis à Courlans a conservé avec notre ville un lien de fidélité jamais démenti, tout au long d’une carrière qui le mena pourtant bien loin de notre cher Jura. Toutefois, chaque année, de 1949 à 1986, sans désemparer, il expose ses toiles ici, à Lons-le-Saunier. C’est pourquoi nous retrouvons souvent avec émotion ses œuvres chez de nombreux Lédoniens tout comme à l’hôtel des ventes dont il est rarement absent. Le lien est là, chez nous, devant nous et malgré son décès en 1991, il reste parmi nous avec sa vision du monde.

S’il peint le Jura, riche de sa variété de paysages, il voyage, il déménage et revient avec ses ailleurs : Paris et sa banlieue, les bords de mer normands… Il nourrit chaque année un rêve d’horizons lointains qui illumine chacune de ses expositions. Et derrière l’apparent dépouillement de ses paysages, où l’absence de présence humaine apporte une certaine mélancolie, on découvre en les regardant mieux l’immense et intense travail du peintre sur chaque toile. Le monde sembl
e vide mais que de travail faut-il pourtant à l’artiste pour le faire naître !

Près de vingt-sept ans après sa dernière rétrospective qui eu lieu au château de Bousselange en Côte d’Or, il faut féliciter chaleureusement la direction du musée de Lons-le-Saunier pour cette proposition d’exposition ainsi que la commissaire de l’exposition qui a su, une fois de plus, tirer le meilleur parti scientifique et muséographique de l’œuvre de Pierre Klemczynski. La Ville de Lons-le-Saunier peut être fière du travail accompli au quotidien par le personnel des musées de Lons-le-Saunier et je sais cette confiance partagée puisque d’heureux propriétaires d’œuvres de Pierre Klemczynski envisagent de faire don de certaines d’entre elles au musée. Je les en remercie par avance. Parmi toutes les autres pépites que nous possédons déjà, ces œuvres prendront place, nous y travaillons ardemment, dans le futur grand musée de notre ville.

Aujourd’hui, le musée de Lons-le-Saunier rend hommage à Pierre Klemczynski et ce n’est que justice car lui-même a beaucoup donné à notre cité. Entre « Klem » et Lons, c’est une belle histoire d’amour, longue et sans cesse renouvelée. Cette exposition et ce catalogue en sont une nouvelle preuve.

Jacques Pélissard, député-maire de Lons-le-Saunier 
Jean-Philippe Huelin, maire-adjoint chargé des politiques culturelles

Le catalogue est disponible au musée de Lons-le-Saunier, place Philibert de Chalon, au prix de 19 euros.